Perdre sa graisse du ventre homme ideal

Ça a commencé par les fameuses “poignées d’amour”, puis un peu de gras sur le ventre et le visage plus rond.Je reconnaissais enfin que ça n’allait plus, mais je prenais la situation avec une certaine fatalité.Ce fut comme un électrochoc, je me suis alors dit : “à l’orée de tes quarante ans, tu es devenu une grosse vache pas baisable”.J’ai commencé à éprouver de la peine à me baisser pour faire mes lacets, les escaliers sont devenus plus fatigants qu’avant, je m’épuisais plus vite et je mettais ça sur le compte de l’âge.Je l’ai imaginé de façon intuitive et il correspond à mon mode de vie, il n’est donc sans doute pas une panacée.À vrai dire, il n’y a pas de recette miracle, juste du bon sens, des petits trucs et un peu de volonté.À 20 ans, je pesais 63-65 kilos et je paraissais un peu maigrichon, à 35 ans, je pesais 71 kilos.Grossir est parfois un phénomène lent et pernicieux, ce fut mon cas, je ne me suis pas vu grossir, ou plus exactement, j’ai tardé à en prendre pleinement conscience.


vectorprime4      
Ensuite, il m’est arrivé de voir des photos de moi où je ne me reconnaissais plus, des photos où je me trouvais gros et laid.