Régime hyperprotéiné saumon fumé enceinte

Il faut limiter au maximum les sucres concentrés, l'alcool et les excitants.La quantité de protéines dans la collation peut varier de 2 g à 9 g par collations; de 15 g à 30 g de glucides peuvent généralement suffire et de 2 g à 3 g de fibres.Par exemple, il faut éviter de manger des bonbons en plein milieu de l’après-midi.Les collations doivent absolument contenir des fibres alimentaires, des glucides et des protéines.Il est avantageux de consommer beaucoup de fibres alimentaires. Parce que les protéines sont absorbées moins rapidement que les lipides (les gras) et les glucides (les sucres), elles fournissent à l'organisme un approvisionnement plus constant d'énergie. Un taux de glucose sanguin qui fluctue à la baisse ne demande pas de consommer plus de sucre. Toutes les recommandations alimentaires pour contrôler l'hypoglycémie visent non pas à augmenter ce taux, mais à le stabiliser afin que l'organisme jouisse d'une source constante d'énergie au cours de la journée.La quantité de sucres ajoutés dans un produit alimentaire, comme les céréales, ne devrait pas dépasser 5 g par portion. Dans une liste d'ingrédients sur une étiquette d’un produit d’alimentation, les mots dextrose, glucose, fructose, saccharose, maltose ou sucre inverti indiquent des sucres ajoutés. Les édulcorants ne font pas fluctuer la glycémie, mais ils ne sont pas recommandés, car ils entretiennent le goût du sucre.Le quart de l’assiette doit être comblé par les viandes et substituts ou par les laits et substituts (pour les protéines), l’autre quart par les pains et substituts de grains entiers (pour les glucides et les fibres alimentaires) et la moitié de l’assiette doit contenir des légumes ou des fruits frais (pour les fibres et les antioxydants).L'alimentation, d'ailleurs, est le seul traitement connu contre l'hypoglycémie, un dérèglement dont on peut éviter les conséquences désagréables si l'on est prêt à modifier quelques habitudes. Ce document porte sur l’hypoglycémie réactive et non sur l’hypoglycémie qui peut survenir chez les personnes diabétiques.Pour plus d’information, consultez notre fiche Diabète (vue d’ensemble).Il est important de prendre la collation assez tôt, avant de ressentir la baisse d'énergie.

Les sucres concentrés sont absorbés rapidement et provoquent une hausse rapide du taux de sucre sanguin suivi d’une baisse qui peut aussi être rapide.Viandes, volailles, poissons, fruits de mer, oeufs, lait et produits laitiers, boissons de soya nature, légumineuses, tofu, noix, beurre d’arachide naturel. Jus de fruits, fruits en conserve dans jus, compote de fruit sucrée, jus de légumes sucrés, pois en conserve sucrés, maïs en crème, cornichons, marinades, relish, ketchup, sauces sucrées. Consommez des aliments riches en protéines à tous les repas ainsi qu'aux collations.Prendre 3 petites collations, environ 2 heures après les repas permet d'éviter les fluctuations du taux de glucose sanguin.Manger un peu plus si vous faites une activité physique.


imagoffer      
L’apport en protéines devrait représenter de 15 % à 20 % de l’apport énergétique, et les lipides environ 30 %.