Ostéochondrose apophysaire postérieure

Oséophytes exubérants et ponts osseux inter somatiques étagés Par ailleurs, discopathies étagées ( Modic I en L2-L3, Modic II en L4-L5) Maladie de Forestier, ostéophyte conflictuel sur la racine L5 droite Diffuse idiopathic skeletal hyperostosis «DISH» Ossification des enthèses Définition: Au moins deux ponts interosseux contigues sans altération discale sévère et sans fusion des sacro-iliaques et des articulaires postérieures.J D Laredo et al, Vertebral hemangiomas: fat content as a sign of aggressiveness, November 1990 Radiology, 177, 467-472. Vilanova et al, Hemangioma from Head to Toe: MR Imaging with Pathologic Correlation, March 2004 Radio Graphics, 24, 367-385.Radiology 2003 Aug; 228 (2): 506-14 Points clés Scoliose thoracique à convexité droite Contre courbure lombaire Pas d anomalie morphologique osseuse Pas d anomalie de la moelle, «prenant la corde»=plaquée dans la courbure Artefact de flux Rotation dans le plan axial Scoliose idiopathique de l adolescent Scoliose Idiopathique de l enfant et de l adolescent Idiopathique de l adulte, évolution de la précédente Dégénérative de l adulte secondaire Devant une scoliose 4 questions: est-ce une vrai scoliose est-elle évolutive Vitesse évolutive Idiopatique ou secondaire Déviation non réductible du rachis dans les 3 plans de l espace Mesure de l angle de Cobb Examen clinique: -douleurs? 2002;9 25 Kelly J et al, gout as a rare cause of spinal stenosis in the lumbar region. 2005;5 7 Lipo-myélo-méningocèle Association d un spina bifida, d une méningocèle,d un spina-lipome et d une moelle attachée basse.Epidurite Rehaussement discal Densité discale liquidienne: hypersignal T2 Destruction et inflammation des plateaux vertébraux en hyposignal T1, hypersignal T2 et rehaussement + Ledermann et al, MR imaging findings in spinal infections: rules or myths?- Risque accru d affaissement progressif de la vertèbre.Radiology 2003 Aug; 228 (2): 506-14 Points clés Extension à l étage D4-D5 Majoration de la destruction osseuse avec augmentation de la cyphose locale et régionale Puis reminéralisation osseuse, fusion inter-vertébrale et majoration de la cyphose Extension à l étage D4-D5, effondrement D7-D8 avec hypercyphose puis reminéralisation Complications de la spondylodiscite: Extension à d autres étages Atteintes des parties molles péri rachidiennes Cervical abcès rétro-pharyngé Thoracique médiastinite Lombaire abcès du psoas Epidurite dans 70 à 90% des cas Destruction osseuse et retentissement sur la statique avec hyperchyphose Epidurite Signal proche du LCR, intérêt des séquences injectées: -épaississement en hypersignal T1 après injection, voir -abcès épidural: hyposignal central et rehaussement périphérique Risque compressif Ledermann et al, MR imaging findings in spinal infections: rules or myths? Anomalie radiographique Arthrite postérieure goutteuse L4-L5 droite et schwannome de L3 et L4 droit de découverte fortuite Goutte et rachis: atteinte rare dépôt de cristaux d urate de sodium pouvant atteindre: Ligament jaune Articulation apophysaire postérieure Espace épidural, intradural Disques Isthme, pedicule, foramen Sémiologie: Arthrite postérieure Erosions des plateaux destruction osseuse Subluxation deformation fusion Fracture pathologique Tophaceous gout of the spine: MR imaging features Hsu CY et al, Clin Radiol.Cas cliniques en IRM du rachis dorso-lombaire: 50 dossiers à ne pas manquer Adrien Felter, Raphael Richard, Clément Wattel, Dan Siahou, Bruno Lawye, Caroline Le Breton, Dominique Safa, Samia Mokhtari, Robert Carlier MATERIELS ET METHODES 50 dossiers d IRM ont été sélectionnés pour leur intérêt didactique Dossiers vus entre 2000 et 2013 dans le service d Imagerie de l Hôpital Raymond Poincaré de Garches Certaines images radiographiques ou scannographiques complémentaires sont incluses dans l intérêt diagnostique.- Serait une bonne indication de cimentoplastie - Kummell disease, Nickell LT, Department of Radiology, Baylor University Medical Center at Dallas, 2013 - Daphne J.Ostéochondrose de l épineuse de Site rarissime Ostéochondrose: D1 Anomalie de la croissance Facteurs étiologiques multiples: génétique, microtraumatique, surmenage articulaire.Theodorou, The Intravertebral Vacuum Cleft Sign, Radiology 2001 IRM gaz intra corporéal double line sign : liseré en hyposignal (air) et liseré en hypersignal T2/STIR (liquide) Absence de rehaussement du fragment nécrosé Scanner: Meilleure visibilité du gaz Trait de fracture persistant: pseudarthrose Dénervation des muscles paraspinaux Anomalies de signal des muscles paraspinaux: Hypersignal STIR en phase aigue (œdème intra cellulaire) puis hypersignal T1 (dégénerescence graisseuse) Evolution vers l atrophie musculaire Dénervation en lien avec une radiculopathie, qui peut être étendue innervation plurisegmentaire Les rami dorsaux des racines L1 à L4 forment 3 branches qui innervent les muscles multifidus, iliocostaux et longissimus Le ramus dorsal de L5 est plus long et forme 2 branches Hernie discale exclue Exclusion: un fragment de noyau pulpeux n est plus continu avec le noyau d origine. Pfirrmann, Donald Resnick, Schmorl Nodes of the Thoracic and Lumbar Spine, Radiology 2001; 28 374 Points clés Evolution en L4-L5: Modic I vers Modic II ( conversion graisseuse ) Évolution en L3-L4 Apparition d un antélisthésis de L3 et majoration de la sténose foraminale Apparition d un hypersignal T2 au sein des articulaires postérieures Syndrome de jonction Déstabilisation du rachis à l étage sus jacent à l arthrodèse Démontré ici par l antélisthésis de L3 et l arthropathie articulaire postérieure avec épanchement articulaire, responsables d une majoration du rétrécissement foraminal bilatéral, 3 étages indemnes de toute pathologie sont nécessaires au dessus d une fixation rachidienne.Principales complications: Fracture sur rachis ankylosé: risque neurologique Dysphagie à l étage cervical Mazière B et al, Diffuse idiopathic skeletal hyperostosis (Forestier-Rotes-Querol disease): What's new?Siège : Clivus Coccyx Cervical (C2++++) Sacrum (S4+++) Lombaire Nishiguchi, AJR 2011; 14 650 Radio : rien/discrète condensation TDM : Condensation +/- marquée pas de limite nette ni de liseré Absence d ostéolyse IRM : centré sur ligne médiane bien limité Hypo T1/ hypert2 homogène Absence de rehaussement ou d atteinte extra osseuse Yamagushi Skeletal 2008 Autre tumeur d origine notochordale: Chordome Sacrum ++, base du crane, région sphéno-occipitale, cervical (C2) Ostéolyse, réhaussement, Points clés Pincement discal en L5-S1 avec perte du signal liquidien physiologique du disque Saillie discale foraminale gauche non conflictuelle Œdème osseux des plateaux vertébraux en hyposignal T1, hypersignal T2 et STIR Discopathie dégénérative inflammatoire, MODIC I Retrouvée chez 4% des lombalgiques Hyposignal T1 et hypersignal T2 (Modic I) du ou des plateaux vertébraux en regard d un disque dégénératif, Hypersignal en STIR Correspond à une discontinuité du plateau vertébral et d un tissu conjonctif vascularisé remplaçant la moelle osseuse M. Ross, Lumbar Degenerative Disk Disease, Radiology: 2007, 245-1 Points clés Saillie discale en L2-L3 et arthrose postérieure bilatérale avec interruption du signal liquidien en myélo MR Hypersignal STIR des articulaires postérieures et inter-épineux en L4-L5 : aspect de moustache en myélo MR. Carlier, CT and MRI of spinal neuroarthopathy, muskuloskeletal imaging, AJR 2009.


insane4eyes      
Liu, Synovial cyst of the lumbosacral spine: diagnosis by MRI, AJR 1990 8: F 46 ans Lombosciatique droite.