Combien de temps huile d'olive cheveux eclaircir

Première interrogation : et mes cheveux blancs dans tout ça ?Tous deux semblaient faire du bien à mon cuir chevelu et mes longueurs sur le moment, mais après les grattouilles revenaient, les longueurs redevenaient mitées.Je me souviens que j'ai utilisé du henné d'Egypte et de la cannelle en poudre. Cela fait aussi plusieurs moi que je tente d'éclaircir le tout...Le henné est une plante littéralement magique pour colorer et prendre soin de ses cheveux.Le 26 Octobre 2014, cela faisait un mois sans faire de henné et j'ai donc pu me renseigner par ci et par là, ainsi j'ai eu beaucoup de conseils dont celui de Torhia envers le miel que je me suis hâtée d'appliquer.J’ai eu malheureusement de plus en plus de cheveux blancs et me retrouvant avec des cheveux oranges à la place des cheveux blancs, je suis passée un temps au henné noir, qui n’a rapidement plus suffi pour couvrir mes cheveux blancs, alors, la mort dans l’âme, je suis passée aux colorations chimiques : L’Oréal, Garnier et compagnie.C’est en parcourant leurs blogs, qui sont de vraies mines d’or, en long, en large et en travers pour étudier le henné, que j’ai donc décidé de revenir au henné, mais à du vrai henné : de février à juillet cette année, j’ai utilisé le henné naturel (lawsonia inermis) et le henné noir (lawsonia inermis et indigo) de Centifolia, qui sont très bien et que j’aime beaucoup.Quand j’étais étudiante, je m’en faisais parfois, puis j’ai recommencé lorsque j’ai commencé à avoir des cheveux blancs, il y a une dizaine d’années.Puis, d’août à aujourd’hui j’ai utilisé uniquement du henné naturel : le henné du Yemen, le henné du Rajasthan et le henné ayurvédique aux plantes que Cécilia vend dans sa boutique et que j’adore.Et que le henné que j’utilisais des années plus tôt était un henné de piètre qualité, bourré de produits chimiques lui aussi. Alors là, je prends une pause (accrochez-vous à votre bureau, comme vous l’aviez subodoré, cet article va être horriblement long et ennuyeux avant d’entrer dans le vif du sujet) et je tiens à remercier chaleureusement les pros du henné susvisées qui ont des super blogs qui m’ont bien inspirée : Mini, Vinnie, Cécilia, Tinuviel, Marie et Ava, notamment.La luminosité n'était pas très bonne sur la première photo alors je parais plus foncée que sur la seconde.Or donc, de février à juin, j’ai utilisé la méthode du deux-étapes pour couvrir mes cheveux blancs : à savoir que je faisais un henné naturel le vendredi soir (100 g de henné pour 350 ml d’eau chaude), qui posait toute la nuit, de façon à colorer mes cheveux blancs en orange et le samedi soir, rebelote avec le henné noir (même quantité avec une cuillère de soupe de sidr – Aromazone – pour empêcher le dégorgement de l’indigo), qui colorait les cheveux devenus oranges en brun.Actuellement, cela fait plus d'un an que je suis passé au naturel, complètement.Oh, certes, le résultat est beaucoup moins aléatoire qu’avec la coloration végétale, la couleur est uniforme et le temps de pose réduit, jusque là, ça paraît idyllique, mais bon, au bout de quatre ans de ce régime (à raison d’une coloration tous les deux mois), mes cheveux étaient immondes, d’autant plus que je n’avais plus le goût de me concocter mes petites potions maisons, alors sont apparues démangeaisons que je tentais de calmer avec une lotion Wella elle-même bourrée de produits chimiques, longueurs filasses qui ne poussaient plus que je tentais de réparer avec un masque Yves Rocher, lui aussi plein de produits chimiques.


runekid1357      
Tout à commencé le 7 Juin 2014 avec ma première application de henné colorant. Je ne m'y connaissais pas assez et je ne m'étais pas assez renseignée. Heureusement pour moi, je n'ai pas développé d'allergie mais ça aurait pu alors restes prudente si tu débutes.