Varice oesophagienne grade 2 cheville

Dilatation pathologique des veines inférieures de l'œsophage.Quelques règles d'hygiène permettent de prévenir ou de retarder l'apparition de varices : compenser la sédentarité par des exercices physiques (marche, natation), éviter les stations debout prolongées et toutes les formes de chaleur (bains de soleil, sauna), dormir les jambes surélevées, porter des bas de contention et ne pas comprimer les jambes (par des chaussettes, bas ou bottes trop serrés en haut et risquant de faire garrot).Les varices des membres inférieurs sont le plus souvent essentielles, ou idiopathiques, c'est-à-dire qu'elles constituent des phénomènes isolés et ne sont la conséquence d'aucune maladie.Cependant, d'autres maladies du foie, ainsi que les thromboses des veines sus-hépatiques (syndrome de Budd Chiari) et la thrombose de la veine porte, s'accompagnent d'une hypertension portale pouvant provoquer des varices œsophagiennes.Les symptômes sont dus davantage à l'accumulation du sang dans les jambes qu'aux varices elles-mêmes : crampes, lourdeurs, fourmillements, rarement douleurs véritables.Le traitement des varices essentielles du membre inférieur fait appel à plusieurs méthodes, parfois combinées : lutte contre l'accumulation du sang (port de bas de contention ou de bandes, surélévation des pieds pendant le sommeil, suppression de l'exposition des jambes à la chaleur), prescription de médicaments veinotoniques, sclérose de la varice (par injection d'une substance atrophiante), traitement chirurgical par stripping (ablation d'une veine par deux petites incisions pratiquées à la cheville et à la cuisse) ou traitement par une technique qui repose sur la ligature des veines déficientes (cure hémodynamique de l'insuffisance veineuse en ambulatoire).Les varices œsophagiennes ne se manifestent par aucun symptôme tant qu'elles ne se rompent pas.Il ne vise pas seulement à soulager d'éventuels symptômes ou à agir sur le plan esthétique, mais aussi à empêcher l'aggravation des varices et à prévenir leurs complications.Elles sont parfois associées à une ascite (épanchement liquidien dans le péritoine).


radiowave00      
Celles-ci sont liées à un défaut d'étanchéité des valvules veineuses, qui empêchent normalement le sang de refluer dans la moitié inférieure du corps ; il s'ensuit une dilatation des veines, prédominant aux jambes en raison de la pesanteur.