Varice traitement au laser

Les maladies veineuses sont une contrainte pour beaucoup.En France, on compte plus de 120 000 interventions chirurgicales par an pour le traitement des varices.La technique ancestrale consiste à retirer la veine à partir d’une incision au niveau de l’aine.Alors que la méthode ancienne nécessite une anesthésie générale ou péridurale, le nouveau procédé s’effectue sous anesthésie locale et ne laisse aucune cicatrice.Un traitement chirurgical par laser, moins agressif que la technique chirurgicale classique, existe.« Les suites de l’intervention sont plus simples, sans douleurs post-opératoires pour le patient. Avec un protocole de 3 semaines de bas de contention, le patient peut rentrer chez lui et même conduire », ajoute le chirurgien.« Nous attendons une prise en charge totale pour le patient.Les varices entraînent des douleurs au niveau des membres inférieurs et si elles ne sont pas traitées, les complications peuvent être à l’origine d’ulcères.Une technique plus récente se développe, appelée technique thermofibrose au laser ou radiofréquence.« La technique a fait ses preuves mais nécessite une hospitalisation de quelques jours et un arrêt de travail », explique le docteur De Temmernan, chirurgien vasculaire installé depuis peu à l’hôpital privé.Seul bémol, la méthode n’est pas encore remboursée intégralement.

La station debout prolongée pendant des heures, l’atmosphère humide qui l’entoure, des piétinements permanents y sont pour beaucoup.Le coût des sondes est certes plus élevé que celui du matériel utilisé par la chirurgie classique mais le coût est moindre au final puisque cette technique ne nécessite pas d’arrêt de travail ». Son travail constitue un facteur de risques prouvés d’insuffisance veineuse.Le chirurgien vasculaire applique une sonde à l’intérieur de la veine par le biais d’un cathéter, tout en contrôlant ce qui se passe grâce à l’échographie.Ce procédé innovant, présenté hier dans le hall de l’hôpital privé, a des atouts.Il n’y a pas d’incision et pas de risque d’œdème ou hématome.


xgmaul1      
En pratique, la veine est détruite, et non plus retirée, par l’intermédiaire de produits sclérosants ou de radiofréquence.