Implant mammaire suisse tarif 2014

Qu’il exige qu’elle ait, chaque année, un examen au speculum avec un frottis. Qu’il lui demande toujours de se déshabiller intégralement et qu’il lui fait une palpation des seins. Je me souviens d’une consultation avec une jeune femme.Je ne m’attarderai pas davantage sur le pur scandale que représente ce chantage à exiger que le patient se plie aux contraintes qu’on entend lui imposer sous peine de se voir refuser toute prise en charge.Elle est même tellement simple qu’il a été proposé de l’enseigner aux femmes elles-mêmes et de les encourager à pratiquer régulièrement des autopalpations. La conclusion est malheureusement claire : aucun bénéfice n’a été retrouvé.Refuser de lui prescrire sa contraception si elle n’accepte pas de s’y prêter, c’est lui placer un revolver sur la tempe.Par contre, la pratique des autopalpations a considérablement augmenté le nombre de consultations médicales, de biopsies négatives, d’examens invasifs et probablement l’anxiété de ces femmes.Et je découvre, stupéfait, que tout ceci lui paraît absolument naturel.Il est donc temps, de clore cette trilogie que je n’avais pas anticipée par deux gestes que je n’ai pas encore abordés. L’habitude de déshabiller intégralement les femmes ensuite.L’idée sous-jacente est que « plus tôt on détecte, plus tôt on traite, mieux c’est ».Rappeler à une femme de 30 ans que le frottis c’est important, c’est notre boulot.


volcan0man      
C’est une relation de pouvoir et non pas une relation de soin.