Physiopathologie de l'arthrite septique

Lors de la ponction on fera également une hémoculture.La multiplication des prélèvements est donc fondamentale.est certainement actuellement le meilleur marqueur du syndrome inflammatoire et le meilleur outil de surveillance de l’efficacité du traitement. Il faut faire les hémocultures de préférence au moment de l’acmé fébrile.Le tableau est souvent impressionnant avec une altération importante et rapide de l’état général.Un enfant qui brutalement présente une douleur osseuse métaphysaire, circonférentielle, dans un contexte fébrile, avec une impotence fonctionnelle, est suspect de présenter une ostéomyélite aiguë. Il faut faire le plus d’hémocultures possible si l’on veut avoir le plus de chance possible de mettre un nom sur le germe en cause.L’examen doit rechercher une qui est le plus souvent cutanée, l’ongle incarné de l’enfant étant une porte d’entrée tout à fait caractéristique, ou la petite plaie même minime souillée, ainsi que les lésions de grattage.Les arthrites qui sont des infections de l’articulation, et les ostéomyélites qui sont des infections des métaphyses ou des épiphyses au contact des cartilages de croissance.


phakousonh      
L’examen doit toujours commencer par le côté non atteint et aller progressivement vers la zone suspecte, de façon à déclencher immanquablement la douleur au niveau du cartilage de croissance.