Hepatite c et polyarthrite rhumatoide virale

Par contre, comme les anticorps anti-virus C, le test RIBA ne permet pas de répondre si le patient a une infection active ou s’il a été exposé dans le passé au virus.• Le test ARN VHC permet de savoir si le virus est présent dans votre sang, et indique si vous avez une infection active.Un test VHC positif doit être habituellement confirmé par un autre test, surtout si le test est faiblement positif et l’ARN du VHC qualitatif est alors effectué afin de savoir si l’infection est toujours présente.Par contre, ces tests ne permettent pas de répondre à la question si vous avez une infection active ou simplement si vous avez été exposé au virus dans le passé.Après infection, 75-85 % des patients infectés développent une hépatite chronique et environ 20 % d’entre eux une cirrhose.Les tests VHC doivent donc être prescrits dans les cas suivants:• si vous avez reçu une transfusion sanguine ou une transplantation d’organes avant 1992• si vous avez été, même une seule fois, toxicomane intraveineux.• si vous avez reçu des facteurs de coagulation produits avant 1987• en cas d’hémodialyse• chez les enfants nés de mère VHC positif• chez les professionnels de santé et les personnes ayant partagé, ou s’étant piquées, ou s’étant exposées avec le sang d’un patient VHC positif• chez les patients ayant une maladie chronique du foie* le test anti-VHC a été introduit en France depuis 1991 et toutes les unités sanguines positives pour le VHC ont alors été interdites pour transfusion à une autre personne.Il permet de savoir si la présence d’anticorps anti-virus C est liée à une exposition au virus ou bien représente un faux-positif.• Le test VHC RIBA est un autre test détectant la présence d’anticorps dirigés contre le virus de l’hépatite C.Le génotype 1 (1a ou 1b) répond moins bien au traitement que les génotypes 2 ou 3.Avec ce test on s’oriente vers des traitements à la carte.Parfois, la réponse peut être faiblement positif ce qui ne permet pas totalement de répondre à la question.Le génotype est toujours réalisé avant traitement afin de connaître les chances de succès à la thérapeutique. L’infection par le virus de l’hépatite C est une cause habituelle de maladie chronique du foie.

• Le génotype viral est utilisé pour connaître le type ou appelé génotype du virus présent.Les tests anti-VHC faiblement positifs doivent donc être re-testés avec un test RIBA pour savoir s’ils sont positifs ou pas.Il existe 6 génotypes dont le plus habituel est le génotype 1 et de nombreux sous-types.Actuellement, il est souvent réalisé à la semaine 4 et à la semaine 12 pour mieux connaître la cinétique virale et ainsi déterminer de façon plus précise la durée du traitement.Le risque persistant de transmission du VHC à partir de la transfusion sanguine est actuellement estimé à moins de 1 cas/millions d’unités transfusées.


smallfrie74      
Habituellement le test est déclaré positif ou négatif.