Varices l'oeil 2014

Ils ont la propriété de pouvoir être transformés en mousse sclérosante, en les mélangeant à de l’air.Selon les recommandations de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), la mousse sclérosante est fabriquée, juste avant injection, en mélangeant le produit sclérosant avec de l’air qui est soit de l’air ambiant filtré, soit de l’air stérilisé.Un plan de traitement précis est indispensable pour assurer le succès d’une sclérothérapie et augmenter les chances d’un résultat durable.Des veines saphènes (Grade 1A) aux télangiectasies (Grade 1 A), en passant par les varices résiduelles et récidivantes après interventions (grade 1B), tous les types de varices sont susceptibles d’être traités par sclérothérapie (recommandations européennes).En moins de trente ans, la sclérothérapie a connu des bouleversements considérables avec l’arrivée de l’échographie puis de la mousse qui ont permis une évolution majeure en termes d’amélioration du rapport bénéfice/risque pour le patient.La sclérothérapie doit être pratiquée par des praticiens habilités à le faire, ayant d’une part reçu une formation spécifique et d’autre part ayant une activité régulière de phlébologie et de sclérothérapie (ANAES 2004).Les branches tributaires variqueuses ne sont injectées que secondairement, si elles persistent après traitement des gros "points de fuite".L’avantage de la mousse par rapport à la forme liquide consiste en un temps de contact plus long entre l’agent sclérosant et l’endothélium veineux et un remplissage de segments veineux plus important.Elle joue à présent un rôle central dans la prise en charge des varices.Il a été démontré une efficacité significativement supérieure de la mousse, particulièrement pour les saphènes et les récidives.L’agent sclérosant agresse en premier lieu l’endothélium veineux et provoque secondairement une destruction progressive de toute la paroi veineuse par fibrose.Les complications potentielles sont néanmoins nombreuses. Pour la plupart bénignes, certaines peuvent être plus sérieuses, voire très exceptionnellement dramatiques.En dehors des télangiectasies, pour lesquelles la sclérothérapie liquide reste la méthode de choix, la forme mousse est préférée à la forme liquide (recommandations européennes).

En effet, l’introduction du guidage échographique et de la mousse ont grandement amélioré sa sécurité et ses performances, lui permettant d’occuper une place de choix dans l’arsenal thérapeutique du traitement des varices, y compris maintenant pour le traitement des veines saphènes.Votre médecin traitant coordonne votre bilan pour varices des membres inférieurs et la prise en charge avec les autres professionnels de santé : phlébologue, radiologue, chirurgien vasculaire…Le traitement est souvent conservateur, mais lorsque la maladie veineuse évolue, une destruction de la veine malade est nécessaire.consulter par ailleurs l’article sur « Prise en charge et soins en cas d’effets secondaires indésirables » La sclérothérapie est globalement considérée comme une technique sûre.La glycérine chromée (sclérémo®) est réservée au traitement des télangiectasies (varicosités) et ne peut être transformée en mousse.La sclérothérapie est une technique utilisée depuis un siècle, mais elle connaît un spectaculaire renouveau depuis une vingtaine d’années.


fairieice      
Quelques séances de sclérothérapie sans une démarche rigoureuse n’auront pas d’efficacitétechnique française consiste à traiter d’abord les points de fuite les plus hauts ou les plus importants : jonctions saphénofémorales ou saphénopoplitées, troncs saphènes, perforantes, etc.