Régime végétarien complément alimentaire fer

Une étude récente vient en effet de démontrer le rôle protecteur de la vitamine C contre la cataracte, maladie touchant en France une personne sur deux après 60 ans et nécessitant 600 000 opérations annuelles. Thomas, Les « huiles tropicales » désignent les huiles de palme, de palmiste et de coco, qui sont en réalité des graisses végétales car solides à température ambiante.Faut-il bannir ces graisses végétales de notre alimentation ?Le lien entre consommation de viande et cataracte est même très fort puisque, par rapport à de gros consommateurs de viande, le risque de cataracte est de 40% inférieur chez les véganes, de 30% inférieur chez les végétariens, 21% moindre chez les consommateurs de poisson ne consommant pas de viande, de 15% inférieur chez les faibles consommateurs de viande et de 4% inférieur chez les consommateurs de viande modérés.Or, en 2011, des chercheurs finlandais ont mis en évidence l'influence bénéfique de la lutéine et de la zéaxanthine également sur la prévention de la cataracte.Ces « huiles tropicales » sont très riches en acides gras saturés, ce qui leur confère de la stabilité à la cuisson et une bonne conservation , mais elles ont mauvaise réputation car elles augmentent le taux de cholestérol et favorisent les maladies cardio-vasculaires.Cette dernière est la plus décriée à cause des dégâts de sa culture sur l'environnement.Colin Campbell cite aussi une étude réalisée en 1988 par des chercheurs du Wisconsin et portant sur quelques 1300 personnes.En fait, cela dépend des individus et de leur régime alimentaire.Si l'on fait la synthèse de ces études, il semblerait que, non seulement les légumes riches en caroténoïdes (épinard, chou kale, brocoli, carotte, courge, patate douce etc) jouent un rôle protecteur contre la cataracte chez les végétariens et végétaliens qui consomment ces légumes en abondance, mais que le risque de développer la cataracte à l'âge mûr soit directement lié à la quantité de viande consommée.Il en ressort que celles ayant consommé le plus de lutéine (un antioxydant contenu en abondance dans les épinards et le chou ) étaient deux fois moins atteintes de la cataracte que celles qui en avaient consommé le moins.En ce qui concerne un végétarien - et plus encore un végétalien – consommant régulièrement des graines riches en oméga 3 (lin, chia, chanvre, noix) et utilisant de l'huile d'olive à froid (oméga 9), le risque encouru est beaucoup moins évident.Ainsi, 27670 personnes non diabétiques et âgées d'au moins 40 ans ont été suivies durant 15 ans.

Plus récemment, des chercheurs britanniques se sont intéressés à l'influence du régime alimentaire sur le développement de la cataracte.La différence de 10% du risque de développer la cataracte entre végétariens et véganes constatée dans la dernière étude pourrait s'expliquer par la plus grande consommation de fruits et légumes riches en vitamine C chez les véganes.Il lui faudra seulement modérer sa consommation de chocolat (une plaquette de chocolat noir contenant 20% d' AGS) et se méfier des substituts de viande ou de fromage.Publiée en 2011 par l', l'étude en conclut que « les végétariens ont un risque plus faible de cataracte que les mangeurs de viande ».Les graisses saturées peuvent être intéressantes dans les pays froids ou pour la pratique des sports d'endurance à condition de ne pas dépasser un quart des apports totaux en lipides. Chez un omnivore qui apprécie les viandes persillées, le beurre, le fromage, les pâtes à tartiner et mange peu de poisson gras, consommer des produits riches en huile de palme ou de coco ajoutera une menace supplémentaire d'accident cardio-vasculaire, surtout si l'on est un fumeur stressé et en surpoids.


lexuss424      
Les industriels ont en effet tendance à ajouter des huiles tropicales à ces produits, et c'est même l'un des principaux composants du « fomage » de Vegusto.