Le régime alimentaire des animaux 6ème

C'est le cas aussi des mammifères qui allaitent leurs petits.Le régime alimentaire, qu'il soit carnivore, herbivore ou autre, a une influence prépondérante sur le comportement.Le régime alimentaire peut être généraliste pour les omnivores ou plus ou moins spécialisée pour les sténophages.Un régime alimentaire définit la façon dont un organisme se nourrit.La spécialisation à une source de nourriture donnée entraîne également l'évolution de diverses structures anatomiques (bouche, dent, estomac, longueur de l'intestin, griffes, ...) Certaines espèces animales ont des régimes alimentaires différents à l'état de larve (ou de jeune) et d'adulte (Ex : têtard herbivore ou détritivore, et grenouille ou crapaud carnivore, perdreaux insectivores et perdrix adultes granivores). Pour les régimes alimentaires d'ordre culturel pratiqués par l'Homme, voir pratique alimentaire.Si les plantes synthétisent directement leurs nutriments, les animaux et les hommes sont dépendants d'une ou plusieurs autres espèces pour leur nourriture.Pour pouvoir interpréter, il faut comparer le résultat obtenu avec le montage témoin.Il est possible de mettre en évidence les besoins nutritifs des végétaux verts en réalisant différentes expériences.Les êtres vivants prélèvent dans leur milieu la matière dont ils ont besoin pour se nourrir.Grâce à la dissection de cette pelote, on peut connaître son régime alimentaire.Pour les régimes visant à perdre du poids, voir régime amaigrissant.

Tous utilisent de la matière minérale et certains, comme les animaux, consomment aussi de la matière organique fabriquée par les autres êtres vivants.On met en culture des plantules de blé dans différentes conditions pendant un temps donné.Elles contiennent les éléments durs et non digérés des proies qu'ils avalent en entier. Comme la chouette effraie, les rapaces avalent leurs proies entières, d’un seul coup.Il existe des relations alimentaires entre les êtres vivants : on parle de chaînes alimentaires.


jauhau007      
Tout ce qui n’est pas digéré (os, poils et plumes) forme une pelote qui remonte dans l’œsophage pour être expulsé à l’extérieur : c’est une pelote de réjection.