Menu regime cardiaque zen

Se faire prescrire un bêtabloquant : la prise ponctuelle de ce médicament, qui diminue l’effet de l’adrénaline, est une solution en cas de stress aigu.Ce que l’on peut faire : Gérer le stress : quand il est quotidien, il repose souvent sur des pensées parasites, récurrentes et automatiques qui créent des « ruminements », selon le Dr Dominique Servant* : « Je ne vais jamais arriver à tout faire… » En remettant ces pensées à leur place, un raisonnement objectif permet de s’extraire de cette spirale.Les glandes surrénales, placées au-dessus de chaque rein, synthétisent ces hormones.On risque alors une dépression, l’hormone interférant sur le fonctionnement des structures cérébrales.Le matin, au réveil, une décharge de cortisol « remet l’organisme en activité après le jeûne ou le repos de la nuit », explique le Pr Philippe Chanson. Un autre pic survient en cas de stress “sévère” (intervention chirurgicale, grippe…).*Auteur de Ne plus craquer au travail (Odile Jacob).Quand elles se dérèglent L’adrénaline ne se dérègle jamais.


sasquatchia      
Néanmoins, un stress chronique peut élever durablement le taux de cortisol.