Lifting leger bas du visage 50

Les produits semi-résorbables et les acides hyaluroniques concentrés très réticulés seront plus utiles pour les rides (sillons) et les cicatrices profondes.– la radiofréquence et les ultrasons de haute intensité : deux techniques pour s’attaquer au relâchement de la peau du visage (la ptose).Une meilleure tension de la peau peut aussi être acquise.Aujourd’hui les actes non chirurgicaux permettent de traiter de nombreux aspects de l’esthétique du visage aussi bien pour remodelage des volumes, l’amélioration du relâchement ou le traitement des rides.En effet, ceci peut entraîner une réaction de fibrose cicatricielle généralement rétractile, capable de rattraper un relâchement modéré.Les produits résorbables seront utilisé sur tous types de rides ou cicatrices, plutôt superficielles.Ce sont les méthodes de comblement, les méthodes par soustraction (peeling, laser-abrasion, et adipo-réduction) et les remise en tension de la peau par les agents physiques (ultrasons, radiofréquence…) ou des fils tenseurs.– l’adipo-réduction : se fait après anesthésie locale légère, à l’aide de produits injectés localement, soit d’une aiguille crépine de 1.5 mm de diamètre qui, sans laisser de cicatrice, peut détruire le tissu graisseux en excès, voire donner une rétraction des tissus cutanés.En bref, il s’agit d’une régénération de l’épiderme avec une efficacité reconnue aujourd’hui.– le lipofilling : ou injection de son propre tissu graisseux, réalisant une correction par « auto-greffe » – le mésolift biologique : des minéraux, vitamines, produits hydratants, de l’acide hyaluronique suivant le cas, sont injectés sur l’ensemble du visage pour redonner éclat du teint et fermeté des tissus. – les peelings chimiques : il s’agit de faire peler la peau de tout ou partie du visage par une application de produit acide ou exfoliant – la micro-dermabrasion enlève aussi la couche superficielle du derme par projection puissante de cristaux d’alumine – les lasers ablatifs (ou d’abrasion) : ils enlèvent la couche superficielle du derme (avec les ridules) et déclenchent la régénération d’une nouvelle peau sans défaut.Ainsi redonner un galbe aux lèvres, pommettes, joues, menton, front, etc…Souvent il est conseillé de donner un soubassement et des volumes à l’aide de produits plus persistants ou d’un lipofilling, puis de parfaire le résultat en superficie par des injections de produits résorbables.Les méthodes retenues par l’AFME pour leur efficacité et leur sécurité sont :– les injections de produits résorbables : ils sont injectés dans le derme superficiel pour corriger les rides et cicatrices.Il s’agit de l’acide polylactique (New-Fill°), l’hydroxyapatite (Radiesse°), des acides hyaluroniques hautement réticulés…).– les lumières pulsées et les lasers non-ablatifs: ils stimulent la production de collagène, enlèvent les taches pigmentaires et rougeurs.

Ils n’entraînent pas d’incapacité et ne laissent pratiquement pas de marques contrairement aux laser d’abrasion et peelings.Les résultats ainsi obtenus sont plus durables et leur entretien est plus facile et moins coûteux.En principe, on pratique deux séances successives (collagène, acide hyaluronique, etc…) – les traitements agissant sur les muscles du visage : injections de toxine botulique, acupuncture – les produits semi-résorbables ils sont placés un peu plus profondément afin de combler les creux et donner des volumes (remodelage du nez en particulier).Plusieurs méthodes peuvent traiter le vieillissement du visage avant, ou en complément de la chirurgie (liftings, opération des paupières, etc…).Ils permettent aussi de donner ou redonner des volumes afin d’harmoniser un visage.


icu911      
Injectés plus en profondeur, ils corrigent les sillons et creux du visage et peuvent restaurer ses volumes (bouche, pommettes, tempes, etc…