Regimes okinawa 63

Le régime méditerranéen, également appelé régime crétois ou diète méditerranéenne est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et d'huile d'olive, une consommation modérée de produits laitiers, d'œufs et de vin, une consommation limitée de poisson et une consommation faible de viande.Ancel Keys qualifie le repas méditerranéen de « délices partagés siècle.Les patients ont utilisé une margarine à base d'huile de colza, et ont augmenté de 20 % leur consommation de fruits riches en vitamine C et de pain, tout en diminuant les viandes rouges et transformées (charcuteries).En outre, la consommation modérée de vin, une forte consommation de fruits et de noix, ainsi que de légumineuses étaient également associées à un moindre risque de mortalité.Quelques études sont de type interventionnel (l'investigateur modifie volontairement les habitudes alimentaires d'un groupe de patients), mais n'étant pas en double aveugle, cela ne permet pas d'exclure un effet placebo.Il existe des observations, en particulier, sur des groupes de l'île grecque d'Ikaria Les études sont toutefois à utiliser avec précaution, car hors zone méditerranéenne, les personnes suivant ce régime sont souvent par ailleurs plus soucieuses de leur santé et plus attentives à mener une vie saine et des biais d'observation peuvent exister.Mi-2009, une étude faite en Grèce conclut que deux composantes du régime méditerranéen (consommation élevée de légumes et faible consommation de viandes) étaient plus significativement associées à un faible risque de mortalité que les autres composants du régime (régime riche en céréales et en poisson).Son efficacité est difficile à évaluer car elle repose essentiellement sur des études observationnelles (le régime est noté pour chaque individu, sans qu'on essaye de le modifier) et on ne peut exclure, dans ce cas, un biais dans la comparaison de plusieurs populations.Ce régime a conduit à une chute spectaculaire (-70 %) de la mortalité toutes causes confondues.comparative ayant porté sur sept pays, choisis par l'investigateur, concluait que les hommes crétois avaient un taux exceptionnellement faible de décès par maladies cardiovasculaires, malgré une consommation modérée à forte de matières grasses.Près de 30 ans plus tard, une étude intitulée Lyon a testé une sorte de régime crétois pragmatiquement adapté à d'autres cultures et habitudes de vie, après avoir constaté qu'une grande partie des personnes suivies par cette étude, uniquement des patients ayant survécu à une première crise cardiaque, seraient réticentes à remplacer le beurre par de l'huile d'olive.Le déclin cognitif lié à l'âge chez des espagnols à haut risque cardiovasculaire a été mesuré après six ans de régime alimentaire, soit riche en huile d'olive et de noix mixées, soit de régime de restriction d'aliment gras.


jknoxvillex      
Aujourd'hui, cette qualité demeure encore inchangée dans plusieurs régions à forte identité.