Regime la marche a pied

Avec 82,69% de suffrage exprimé favorable, le peuple conforte les réformes libérales entreprises par Napoléon III et les grands corps de l'État.Surnommée « l'Espagnole » elle succède à « la Créole » Joséphine et à « l'Autrichienne » Marie-Louise.Ce régime politique succède à la Deuxième République et précède la Troisième République.La lutte de l'armée française « à 1 contre 4 » a été immortalisée dans la culture populaire de l'époque, notamment la charge des cuirassiers de Reichshoffen, la bataille de Gravelotte et la bataille de Bazeilles.Rétablissement de l'Empire : le plébiscite national des 21 et 22 novembre 1852 ratifié par 96,86% des suffrages exprimés est ainsi entériné.Face à la légalité constitutionnelle dont se prévalaient alors les défenseurs de la République, les bonapartistes déclarent opposer le suffrage universel, placé au-dessus de la Constitution, et la confiance directe manifestée par le peuple comme seule source de légitimité.L'opération est un échec diplomatique mais une réussite monétaire par la restauration de la balance monétaire (système bimétallique français avec Argent déficitaire depuis 1852Le plébiscite national sur « l'Empire libéral » est un succès.Loi de généralisation du régime de retraite par répartition pour les fonctionnaires avec départ à la retraite fixé à 60 ans et retraite à 55 ans pour les travaux pénibles, également création de la pension de réversion.Ainsi, l'une des principales mesures annoncées fut le rétablissement du suffrage universel masculin, précédemment limité par l’Assemblée et la restitution à tous les citoyens de leurs droits à désigner leurs représentants, le corps électoral se prononce ainsi favorablement sur la révision par 7 481 231 « oui » contre 647 292 « non » selon les résultats définitifs publiés par le décret du 14 janvier 1852 (pour environ 10 millions d’inscrits)« dans un gouvernement dont la base est démocratique, le chef seul a la puissance gouvernementale ; la force morale ne dérive que de lui, tout aussi remonte directement jusqu'à lui, soit haine, soit amour ».lorsque Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République française, devient Napoléon III, empereur des Français.

Le carnage qui résulte de la bataille de Solférino entraîne la création de la Croix-Rouge.Durant la bataille de Camerone, 65 légionnaires tiennent tête à 3.000 Mexicains.Mariage de Napoléon III avec Eugénie de Montijo : la comtesse espagnole devient l'impératrice des Français.Rattachement de Nice à la France par plébiscite avec 99,38% des suffrages exprimés, suivi à une semaine d'intervalle par le rattachement de la Savoie à la France également par plébiscite avec 99,82% des suffrages exprimés.Le nouveau régime politique sera donc plébiscitaire et non parlementaire.


motomaniac41      
Guerre franco-prussienne : suite à la dépêche d'Ems la France déclare la guerre au Royaume de Prusse mais doit combattre toute l'Allemagne coalisée.