Ja perdre du poids rapidement

Malheureusement, cette trop grande importance accordée à la minceur est interprétée par les jeunes, qui font équivaloir minceur et beauté, succès et santé.Pour obtenir la permission d’imprimer ou de photocopier des exemplaires multiples, consultez notre politique sur les droits d'auteurs.À cause des médias, les adolescents découvrent également diverses façons de perdre du poids pour parvenir à cet idéal de minceur.Les tentatives pour perdre du poids peuvent s’associer à diverses modifications de comportement, telles que des changements d’habitudes alimentaires ou de fréquence d’exercice.Des données transversales canadiennes indiquent que plus d’une adolescente sur cinq « est au régime » à un moment ou un autre [2].La Société canadienne de pédiatrie autorise l’impression d’exemplaires uniques de ce document à partir de son site Web.Des données américaines [5][10], australiennes [11][12][13] et britanniques [14] indiquent des taux aussi élevés de tentatives de perte de poids chez les adolescents.Les adolescents ont bien des raisons de se mettre au régime, mais une insatisfaction à l’égard du schéma corporel et un désir d’être plus mince sont les facteurs de motivation de la majorité d’entre eux [16].Même les préadolescents sont nombreux à désirer être plus minces [3][4][5].De nombreux auteurs [8][21] appellent « alimentation désordonnée » le recours à ces comportements pour perdre du poids si ceux-ci ne sont pas assez marqués pour justifier un diagnostic de trouble de l’alimentation.

Il est difficile de comparer les études sur le statut et la rigueur des régimes en raison de la variation des définitions.Toutefois, partout, l’autovomissement et l’usage de laxatifs et d’agents amaigrissants sont considérés comme malsains ou extrêmes [13][18][19][20].Il en résulte que de nombreux adolescents ressentent la pression culturelle d’être plus minces pour être en bonne santé et tentent de réaliser cet objectif par de mauvais choix nutritionnels, parfois dangereux.Il n’est donc pas surprenant que des stratégies visant à modifier le poids et la silhouette soient également très prévalentes.Les préoccupations à l’égard du poids et de la silhouette sont extrêmement courantes pendant l’adolescence.


trt8tnt7      
Dans de nombreuses études [8][10][13], les régimes chroniques (plus de dix par année), les régimes miracles, le jeûne et le fait de sauter des repas sont également classés parmi les stratégies malsaines.