Transpirer egale maigrir vite

Les chercheurs ont commencé à se poser ces questions au début des années 1980, en réaction aux inquiétudes suscitées par les effets du jogging sur la santé.Tout ce jogging compulsif ferait-il finalement plus de mal que de bien?Perdre du poids n’est pas la même chose qu’être en forme —l’efficacité de votre métabolisme a davantage de rapport avec les triglycérides et l’hypertension qu’avec votre tour de taille—, il n’y a donc aucune raison fondamentale pour que les marcheurs de Williams ne puissent pas prendre plus de poids que les coureurs tandis que leurs risques de contracter des maladies cardiovasculaires restent les mêmes.S’agit-il de travaux antagonistes réalisés par des chercheurs rivaux? Les deux articles décrivent les recherches de Paul T.Williams, herpétologiste devenu statisticien au Lawrence Berkeley National Laboratory, qui ce mois-ci a accompli une prouesse extrêmement rare en sciences conventionnelles: il a utilisé exactement le même groupe de données pour publier deux conclusions opposées.Étant donné que les risques pour la santé associés au surpoids ne se réalisent pas avant que vous ne soyez vraiment très gros, ils ne s’appliqueraient pas nécessairement aux sujets de Williams.Ils ont commencé avec un IMC moyen dans la catégorie «normale,» entre 21 et 25 (dans l’ensemble, les adultes américains d’âge moyen ont un IMC dépassant 28).

Quand Williams a mis au point sa gigantesque base de données de coureurs et de marcheurs passionnés au début des années 1990, il espérait aider à la résolution d’un vieux débat des sciences du sport: si vous adaptez les séances d’exercice pour faire en sorte qu’elles demandent la même énergie, est-ce que toutes les formes d’activités se valent?Depuis l'avènement du jogging comme sport de masse, scientifiques, sportifs et équipementiers s'opposent sur les bienfaits comparés de la course à pied et de la marche.Malgré les unes annonçant tout et son contraire, les conclusions des recherches ne sont pas aussi contradictoires qu’elles le paraissent.L’un des articles de Williams, publié dans l'exemplaire d'avril de Medicine & Science in Sports & Exercise, montre que les personnes ayant l’habitude de courir prennent moins de poids que celles qui marchent, alors même qu’elles dépensent une énergie équivalente dans leurs exercices. Courir est meilleur pour votre santé, à moins que ce ne soit l’inverse.Mais le plus intéressant ici a davantage de rapport avec sa deuxième découverte, celle qui montre qu’aucune forme d’exercice n’est meilleure que l’autre pour entretenir la santé cardiovasculaire.


sk8rgrl474      
Ces craintes se réalisèrent à l’été 1984, lorsque Jim Fixx, auteur de best-sellers et gourou de la course, tomba raide mort à 52 ans dans son short de jogging, frappé par une crise cardiaque à 100 mètres de son motel.