Programme sportif pour perdre du poids pdf download

Fuyez donc les sites qui vous proposent des régimes miracles à base de mono-diètes intenables au long cours et qui vous privent – de par leur déséquilibre consubstantiel – de nutriments indispensables à votre métabolisme.En outre, certains régimes vantés sur le net et a priori gratuits cachent bien souvent la vente a posteriori d’un ou plusieurs produits « miracle » qui vous feront soi-disant perdre tous vos kilos sans le moindre effort et qui vous promettent que, même en continuant à consommer graisses et sucres en excès, vous retrouverez jeunesse et sveltesse.Tout cela n’est bien sûr que la promesse de fortunes englouties pour rien et de kilos non perdus ou bien vite repris.Un autre élément déterminant dans le choix d’un site gratuit ou payant est la caution médicale ou la présence de diététiciens et/ou nutritionnistes diplômés pour les animer et orienter les internautes.Certains d’entre eux mettent l’accent sur aliments et boissons en vous engageant par exemple à en compter scrupuleusement les calories et vous proposent le plus souvent de diminuer vos apports alimentaires et votre facture calorique.Consommer moins/consumer plus : une formule lapidaire et la recette paraît simple ! En fait, il est judicieux de se pas se limiter à un abord aussi simpliste, car, plutôt que la quantité et le nombre de calories absorbées, c’est la qualité des aliments consommés, leur répartition dans la journée et leur judicieuse association qui permet une perte de poids rapide et pérenne.En bref, n’utilisez jamais les sites gratuits d’amaigrissement sur la toile si vous êtes mineur(e), une femme enceinte ou allaitante, une personne présentant des kilos d’origine hormonale ou un surpoids dû à des problèmes de source psychologique : là, seuls des professionnels de santé spécialisés pourront vous venir en aide.


silvano909      
La composante psychologique n’est pas non plus à négliger dans la prise de poids et, là encore, dans certains cas, il ne faut par partir à l’aveuglette sur le web et plutôt vous adresser à la fois à un diététicien ou un médecin nutritionniste et à un psychologue ou un psychiatre spécialiste des problématiques liées à la nutrition.