Spondylarthrite ankylosante gonflement faire

Ce précurseur suscita de nombreux courants de recherches sur les effets bénéfiques du rire. Une maladie dégénérative du tissu conjonctif qui provoque la désintégration de l’organisme et notamment de la colonne vertébrale.Il poursuivit son traitement médical, auquel était associé de fortes doses de vitamines C et de bonnes tranches de rigolade. (1) Alors qu’il avait 50 ans, il développa une autre grave maladie : la spondylarthrite ankylosante.L'une d'elles portait sur 4 groupes de 10 étudiants comparés quant à leur capacité à supporter l'inconfort produit par le gonflement d'un brassard de tensiomètre. - « Les jeunes “optimistes” du sanatorium ne cherchaient pas à discuter cette réalité.Selon les statistiques, Norman avait une chance sur 500 de s’en sortir.Hospitalisé et souffrant le martyre, il vit un jour à la télévision un film drôle qui le fit rire aux éclats.Dans le sanatorium où il fut admis, il remarqua que deux groupes distincts de malades s’étaient spontanément constitués : - Les “ réalistes ” se basaient sur l’appréhension de cette maladie souvent mortelle.A l’âge de 10 ans, il fut atteint d’une tuberculose.Norman déménagea dans une chambre d’hôtel, proche de son hôpital.

Il se passionna alors pour ce qu’il avait découvert et écrivit un premier ouvrage dans lequel il relate son expérience : “ La volonté de guérir ”. Comme il passait le plus clair de son temps à rire, le personnel commença à trouver cela inconvenant pour les autres malades. Il devint convaincu de sa guérison imminente et décida de regarder exclusivement des films drôles. Humor associated laughter decreases cortisol and increases spontaneous lymphocyte blastogenesis.Mais ils savaient que certains enfants étaient sortis vivants de l’épreuve.Particularité frappante, bien plus d’“ optimistes ” réussissaient à vaincre leur maladie que de “ réalistes ” ».


ecoknight      
Il connut une rémission spontanée de sa pathologie en un temps record.